Résistance : la statue de Saint-Michel soudée par des militants Reconquête aux Sables d’Olonne

R

Cet article a été lu par 227 personnes

Alors qu’une poignée de militants laïcards ont obtenus de la justice que la statue de l’archange Saint-Michel soit déboulonnée, contre l’avis de 95% de la population des Sables d’Olonne, des militants de Reconquête ! ont symboliquement soudé la statue au cours d’une manifestation.

Je vous présentais, dans mon précédent article, l’idée de la fondation Nova Gallia dont l’objet serait de venir en aide ou d’intervenir partout ou le Grand Remplacement met en danger les fondements de notre civilisation. Or, le Grand Remplacement n’est possible que par le Petit Remplacement, ce changement de culture, d’histoire, de sens. C’est dans cet esprit que des militants de Reconquête !, grâce leur soit rendue, ont symboliquement soudé la Statue de l’Archange Saint-Michel Sables d’Olonne alors qu’une décision de justice administrative venait de donner raison, en appel, à la fédération de Vendée de la libre pensée, visiblement en guerre contre la religion catholique et parfaitement docile vis-à-vis de l’Islam, considérant qu’il s’agit d’un emblème religieux.

« Cette association, Libre-Pensée, a engagé des actions pour interdire les crèches de Noël, pour faire supprimer la croix de la statue du pape Jean-Paul II à Ploërmel, pour l’obligation de servir des repas de substitution sans porc dans nos cantines. Pour autant, elle a pris parti pour l’autorisation du port du foulard islamique et du burkini », rapporte Eric Mauvoisin, coordonnateur Reconquête ! de Vendée à l’initiative de la manifestation organisée dimanche dernier au pied de la statue. S’il reconnaît que Saint-Michel revêt évidemment une dimension religieuse, il déclare qu’il a aussi « une valeur laïque bien connue en tant que Saint Patron des Parachutistes, célébré chaque année à la fin de mois de septembre », avant de lancer un cri d’alerte : « ce n’est donc pas une statue anodine, c’est d’abord le symbole de nos traditions et de l’enracinement millénaire chrétien ! Si nous laissons faire… après nos statues, ce sera quoi ? ».

Sur ces mots, la statue a été symboliquement soudée sur son socle en symbole de la volonté des habitants de protéger cette statue. Un acte assez incroyable à notre époque de subjugation presque totale. Ce qui s’est passé aux Sables d’Olonne doit être regardé comme un acte de résistance culturelle au diktat laïcard qui sévit partout en France.

En mars 2022, le maire des Sables d’Olonne, Yannick Moreau, avait organisé un référendum où 94,5 % des 4593 votants avait soutenu le maintien de la statue sur la place. Comme le rapporte France bleu, la mairie a décidé de saisir le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative, pour le convaincre de laisser la statue à son emplacement actuel.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

commentaire

Laisser un commentaire

par Grégory Roose

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.