Livres

Train de nuit et autres nouvelles

Paru le 27 juin 2022 aux éditions La Nouvelle Librairie

 » Grégory Roose réveille les morts ! Sous sa plume, les macchabées s’attablent autour d’un pot-au-feu, voyagent en train-couchette et écrivent des lettres de suicide. Ceci dans une ambiance de fête de village où l’on ne s’ennuie pas une seconde. Car à ces pâques peu communes se mêle une farandole de vivants hauts en couleur : des artistocrates ruinés, des chiens-fous révolutionnaires, des fuyards, des gratte-papiers, des agents immobiliers sans scrupules, des grévistes, des coco corrompus, des épouses cocufiées, des
maris cocufiant et des maîtresses cupides, des délatrices amoureuses, des brutes au grand cœur…Au fil de nouvelles savoureuses, Train de nuit vous embarque dans une aventure immémoriale : celle des hommes. »

Lauréat du prix Gérard de Nerval de la nouvelle 2020, Grégory Roose est l’auteur de micronouvelles, de nouvelles et d’essais. Il tient une chronique régulière dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles.


Cent seize inactions pour faire bouger Digne-les-Bains. A paraître en septembre 2022 aux éditions Ad Gloriam

Cent seize inactions pour faire bouger Digne-les-Bains

A paraître fin 2022 aux éditions Ad Gloriam

L’écriture offre des libertés auxquelles le décideur public goûte rarement, soit par manque de moyens de toute nature, soit par manque d’ambition pour autrui. Primum non nocere. D’abord, ne pas nuire. Serait-on tenté d’y ajouter « à soi-même ». Telle pourrait être la devise de l’Homo Politicus, d’abord sensible au maintien des équilibres et des intérêts qui l’ont porté au pouvoir. L’écrivain perçoit les choses tout autrement, avec ses propres défauts. Loin des contingences matérielles et légales, il a tendance à divaguer dans les champs impossibles, offrant du rêve dans le chantier perpétuel des contraintes administratives, réglementaires et financières. Tout ceci invite à l’inaction de l’Homo Politicus. L’inaction étant entendue comme refus d’agir, contrainte de ne pas faire ou oisiveté. Pour l’écrivain, l’inaction est propice à la réflexion, au rêve, à la contemplation, au foisonnement d’idées.

Dans ce petit livre, dans lequel j’use et j’abuse de la célèbre anaphore du président normal, j’emprunte furtivement l’habit du décideur guidé par l’intérêt de la chose publique et libéré des contingences qui le lient à l’inaction, gardant toutefois à l’esprit les contraintes auxquelles il ne peut se soustraire. Puis, je le lui rends volontiers, libéré du poids des idées qui pourraient germer dans des esprits libres et fertiles autant qu’ambitieux.

Ils possèdent désormais ces quelques graines semées à la volée, ces inactions qui brûlent d’être libérées de leur préfixe.


ournal-d-un-remplace-gregory-roose-presentation-.

Témoignage d’une époque qui menace ce que nous sommes en tant que peuple et individu

Ce livre est un témoignage des évolutions qui menacent ce que nous sommes en tant que peuple et individu : le Grand Remplacement ou le changement de peuple, et le Petit Remplacement ou le changement de paradigme, le second nourrissant le premier, le premier justifiant le second. Nous en sommes les esclaves, conscients ou inconscients, serviles ou rebelles. L’auteur offre, au fil de ces pages, des pistes de réflexion et des propositions d’actions utiles pour nommer, alerter et s’opposer aux Grand et Petit Remplacements, terribles menaces qui pèsent sur notre siècle.


livre le chatelain gregory roose nouvelle

Le dernier héritier d’une famille noble, incapable d’entretenir le château familial, se décide à le vendre, la mort dans l’âme

Le Châtelain met en scène, sur fond d’arnaque immobilière, le dernier héritier d’une famille noble incapable d’entretenir le château familial qu’il se décide à vendre la mort dans l’âme.Dans cette allégorie de notre civilisation en déroute, l’auteur aborde la souffrance de ces héritiers malheureux, riches d’un patrimoine qui devient leur fardeau, et le sentiment de diminution progressive qui en découle.


pensées interdites livres gregory roose

Chroniques de la France bâillonnée

Dictature des minorités, justice partiale, médias militants, indignation à géométrie variable, immigration et islamisation galopantes…La France subit des changements radicaux dans un contexte d’interdiction moralisatrice de les critiquer.L’auteur franchit cet interdit qu’il dénonce avec originalité. Dans ce recueil de réflexions brèves et d’aphorismes, il avance sans tergiverser que les dérives du progressisme accélèrent le risque d’effondrement de notre civilisation.

Cette politique libertaire promeut un impossible «vivre-ensemble» alors que les méfaits du communautarisme, l’immigration africaine submersive, devenue inassimilable, et l’islamisation diffuse ont déjà dépassé leur point de non-retour. Face à ce péril civilisationnel, le « Grand Rapatriement » de cette immigration subie est la seule politique efficace à mettre en œuvre pour se libérer du « Grand Remplacement ».


Écrivain, chroniqueur et essayiste

Grégory Roose est un écrivain français, auteur de micronouvelles, de nouvelles et d’essais. Il est également chroniqueur pour Valeurs actuelles depuis 2020.

En 2019, il publie son premier ouvrage, Pensées interdites, chroniques de la France bâillonnée, suivi d’une nouvelle, Le Châtelain, puis de Journal d’un Remplacé qu’il propose en libre accès. Lauréat de plusieurs concours de nouvelles, il travaille notamment sur un projet de recueil de micronouvelles.

« Les nouvelles de Grégory Roose sont parfaitement réussies, ce qui représente un exploit dans le domaine de la nouvelle dont peu de nos contemporains peuvent se targuer. On notera l’élégance naturelle du langage, ni forcée ni dénaturée par un lyrisme pédant »

Rémi Tremblay, Journal Présent, 14 novembre 2020


Inscrivez-vous à la

lettre de diffusion