La France pourrait rendre son siège à l’ONU au profit de l’UE

L

Cet article a été lu par 161 personnes

L’Allemagne a demandé mercredi que la France renonce à son siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Elle demande que son statut privilégié soit abandonné au profit d’un siège pour l’Union européenne.

« Si nous prenons l’Union européenne au sérieux, l’UE devrait également parler d’une seule voix au sein du Conseil de sécurité des Nations unies (…) À moyen terme, le siège de la France pourrait être transformé en siège de l’UE », a déclaré mercredi le vice-chancelier allemand Olaf Scholz, ministre des Finances, lors d’un discours à Berlin.

Cette proposition pourrait n’être, cependant, qu’une provocation en réponse aux critiques récurrentes dont ils font l’objet sur leur manque d’audace dans la relance du projet européen.

Quoi qu’il en soit, l’Allemagne siégera au Conseil de sécurité des Nations unies pour la première fois depuis 2012 à partir de janvier 2019. Le Conseil de sécurité de l’ONU comprend 15 membres, dont cinq permanents, disposant d’un droit de veto, (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) et dix non permanents.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.