Depuis 20 ans, les Européens disent NON à l’immigration massive

D

Cet article a été lu par 385 personnes

Comment les électeurs européens réagissent-ils à la pression migratoire que subit leur pays depuis plus de vingt ans ? Sans surprise, ils accordent leur confiance à des partis populistes, seules voix dissonantes avec l’oppressante doctrine immigrationniste qui se diffuse partout en Europe

Face à l’immigration incontrôlée, les partis populistes, essentiellement de droite, progressent en Europe depuis 20 ans…

Lors des récentes élections en Italie et en Suède, les partis populistes de droite ont enregistré d’importants succès, soulignant ainsi leur montée en puissance électorale en Europe. En Italie, le parti Frères d’Italie a remporté le plus grand nombre de voix parmi tous les partis, propulsant sa leader, Giorgia Meloni, à la fonction de Premier ministre. En Suède, les Démocrates suédois se sont classés comme le deuxième parti le plus populaire, marquant une progression constante sur les six dernières élections parlementaires, avec presque un doublement de leur part de votes depuis 2014. Cette tendance se reflète ailleurs à travers l’Europe, où les partis populistes de droite gagnent des parts de plus en plus importantes lors des élections législatives récentes, selon une analyse du Pew Research Center basée sur les données de Parlgov, une base de données internationale d’informations politiques, qui classe ces partis en fonction de critères académiques et d’évaluations d’experts sur leur idéologie.

L’émergence des partis populistes en Europe est donc de plus en plus marquée. En France, la part des électeurs votant pour un parti populiste au premier tour est passée d’environ 10 % dans les années 1980 à environ 44 % lors des élections de 2022. Le Rassemblement National (anciennement Front National) a augmenté régulièrement sa part de vote depuis 2007, atteignant le second tour des deux dernières élections présidentielles sous la direction de Marine Le Pen. En Italie, près de 40 % des électeurs ont voté pour l’un des trois principaux partis populistes de droite en 2022, contre environ un tiers en 2018. En Espagne, la part des votes allant aux partis populistes a doublé entre 2015 et 2019, atteignant environ 25 %. Aux Pays-Bas, les partis populistes de droite ont obtenu environ 16 % des voix en 2021, un niveau record depuis une décennie. En Hongrie et en Pologne, les partis populistes de droite ont connu une montée en puissance importante au cours des deux dernières décennies, avec des gains significatifs au pouvoir. En Belgique et en France, les partis populistes de droite et de gauche ont tous deux enregistré des gains, reflétant ainsi la diversité de ce mouvement politique en Europe.

…même si tous les partis populistes ne sont pas en hausse

En Allemagne par exemple, le soutien au parti de droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a chuté lors des élections de 2021, le reléguant de sa position de plus grand parti d’opposition et troisième parti en importance, bien qu’il reste très influent dans l’est du pays. En Grèce, si les partis populistes continuent de recueillir un grand nombre de voix, leur popularité diminue légèrement ces dernières années. Le parti de gauche Syriza y est toujours plus populaire que les partis de droite tels que Greek Solution ou Aube dorée.

Partout en Europe, les faibles participations aux élections peuvent suffire à propulser une coalition populiste, de droite comme de gauche, vers la victoire aux élections.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

commentaire

Laisser un commentaire

  • Quelle importance que les partis populistes grandissent dans l’opinion publique? C’est Bruxelles qui décide la politique migratoire de l’Europe, Cela fait 20 ans que les pays européens ne sont plus souverains. Il n’y a, qu’à voir cette pauvre Meloni complètement à la remorque de l’UE dont le pays acceuille sur son territoire plus de migrants qu’avant son élection. Que dire du Front National, cette fausse opposition qui donne un boulevard à Macron le destructeur ? Même pas fichu de tenter un vote de destitution.

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.