compte-twitter-gregory-roose-suspendu-appel-liberte-expression-censure-politique 3

Votre compte est suspendu

En matière de liberté d’expression, les réseaux sociaux ont longtemps été un considérés comme un Eldorado. Ce temps est révolu pour les a-normaux, ceux qui rejettent le nouvel ordre supra national imposé, l’abrutissement des masses, l’islamisation rampante, la wokisation des esprits. Twitter a supprimé mon compte. 

Mon compte Twitter était suivi par plus de 38.000 personnes, ce qui me permettait de m’exprimer, de partager des informations avec mes abonnés, d’être entendu. J’avais pressenti la menace de sa suppression plusieurs mois auparavant et ne l’utilisais plus avec autant de liberté de ton depuis lors. Cette précaution aura été vaine. Ce formidable outil de communication vient d’être « suspendu ». La suspension qui, en langue française, revêt un caractère momentané, devient absolument définitive et (presque) sans appel en langage davocratique.

compte-twitter-gregory-roose-suspendu-appel-liberte-expression-censure-politique 2

Pourquoi mon compte a-t-il été suspendu, me demanderez-vous ? Pour un mouvement d’humeur, de profond agacement suite à un article de Libération qui mettait en scène une féministe prétendant sérieusement être « menacée de mort » par la potentielle arrivée démocratique de l' »extrême-droite » au pouvoir.

Ma réaction fut à la hauteur de la bêtise de ce propos : pas très fine, mais en aucun cas relevant de la « conduite haineuse » évoqué par Twitter pour suspendre mon compte, d’autant que je recevais mon lot d’insultes et de menaces chaque jour ou presque, sans que jamais Twitter ne donne suite à mes nombreux signalements. 

Cette blague… Ma première réaction fut de ne pas faire appel de cette décision, considérant que c’était peine perdue : combien de comptes réfractaires ont-ils été supprimés par Twitter pour des motifs fallacieux, sans aucun espoir de les recouvrer ? Mais je n’ai pu m’empêcher de défendre ma cause, le jeu en valant la chandelle. Qui cracherait sur un auditoire de 38000 abonnés ? Pas moi. Je ne sais pas si mon recours sera lu, mais je crois savoir qu’il sera rejeté. Evidemment. Qu’importe, je les aurai mis face à leur contradiction et n’exclus pas une action en justice.

,

M.A.J. : le dialogue de sourd n’aura pas duré très longtemps. Moins d’une heure après mon recours, Twitter l’a rejetté sans apporter de justification autre que laconique et préformatée. C’est ce qu’on appelle une justice expéditive ! Il ne me reste qu’une seule chose à faire, mettre mon énergie dans l’écriture. Si vous la jugez utile et pertinente, vous en serez les indispensables ambassadeurs.

micronouvelle-gregory-roose-el-visiteur-litterature-courte

Le Visiteur [Micronouvelle]

La petite cloche métallique annonça un visiteur. On s’avança vers la porte pour accueillir l’exigeante clientèle venue trouver en ces lieux le choix et l’excellence.

– Comment allez-vous, cher Monsieur ?

– Je suis venu chercher ma petite “commande » et confesse mon impatience à la découvrir. Est-elle prête ?, s’enquit le visiteur

Ils échangèrent un sourire complice dans l’atmosphère raffinée de cette Maison qui accueillait, depuis son ouverture, amateurs éclairés ou simples curieux.

– Votre “commande” est prête, Monsieur. Je vais vous la chercher.

Le visiteur, insensible à tant de beauté et de fragilité, saisit sa « commande » d’un geste maladroit, presque brutal. Surpris, le petit chat à la robe blanc orangé griffa son nouveau maître, libérant sa colère voilée sous le masque de l’ironie.

– Je vais te faire courir moi tu vas voir, rouquin !

L’éleveuse compris, mais un peu tard, que malgré son sourire le Visiteur ne lui voulait pas que du bien.

vocabulaire-lexique-dictionnaire-mots-grand-remplacement-comprendre-definition-renaud-camus

Les mots du Grand Remplacement

Renaud Camus est un prisonnier sémantique. Il a eu le courage des mots dont il subit aujourd’hui l’outrage par des geôliers qui les manipulent pour nourrir le faussel, blâmant ainsi tous les Français subissant le réel.

Pour comprendre le Grand Remplacement, il suffit de le voir, de le constater. Mais dans la guerre culturelle et politique que nous subissons, le bon sens est travesti par des sots aux heures de grande écoute. Il faut donc faire œuvre de pédagogie auprès des victimes de la déculturation de masse à qui l’on fait croire que le GR est une « théorie conspirationniste xénophobe ultranationaliste d’extrême-droite diffusée par des suprémacistes blancs ». Rien que ça.

Je vous donc invite à partager ces visuels pour faire comprendre au plus grand nombre, c’est essentiel, les mots du Grand Remplacement selon Renaud Camus.

definition-grand-remplacement-vocabulaire-renaud-camus
inéloquence et règne du faux

L’inéloquence et le règne du faux

L’art de l’éloquence est, pour l’Homme politique, l’essence fondamentale de la conversation démocratique. C’est aussi la politesse du tribun.

Dépourvu d’éloquence, l’Homme politique erre sans but comme un quidam sur scène, ne se distinguant de son public que par le costume qui le déguise. Et lorsque la coquille est vide, le spectacle en devient d’autant plus déroutant, presque pitoyable. Mais l’éloquence doit être l’étendard des idées, faute de quoi l’orateur rejoindrait l’armée des bonimenteurs insipides qui peuplent nos estrades depuis des décennies.

L’art de l’éloquence est, pour l’Homme politique, l’essence fondamentale de la conversation démocratique. C’est aussi la politesse du tribun.

Valérie Pécresse est un cas d’école. Son discours au Zénith de Paris, creux et terne, a été prononcé avec la même aisance qu’une actrice de série Z imposée par une chaîne du service public un soir de grande audience. En mimant maladroitement l’emphase et l’aisance des grands orateurs, elle démontra à quel point ce rôle ne lui sied pas. Elle incarne néanmoins à merveille le règne du faux, sur le fond et la forme, celui qui prétend avec force, affirme avec certitude, se dédit sans perdre la face puis condamne avec fermeté les propos qu’il a lui-même tenus.