Un appli de rencontre pour enfants fait polémique

U

Cet article a été lu par 978 personnes

Nouvelle dérive de la pensée gauchiste : Friendzy, une application de rencontre pour enfants fait polémique, rien n’empêchant des prédateurs sexuels de s’y inscrire…

Le samedi 4 novembre, Ophenya, une influenceuse française se proclamant « Cupidon 3.0 » avec une audience de 4,8 millions sur TikTok, a mis en lumière l’application Friendzy aux côtés de son fondateur, Marc Allain. Arborant un logo de flamme violette et le slogan « trouve ton crush secret » (sic), Friendzy semble être une application de rencontres destinée aux élèves, avec une admissibilité dès l’âge de 10 ans, une révélation qui a soulevé des inquiétudes. Tu m’étonnes bordel.

Le développeur free-lance Julien Queffelec a rapidement réagi en soulignant sur Twitter les autorisations étendues exigées par l’application, notamment la géolocalisation et l’accès au carnet d’adresses, tout en montrant la possibilité de visualiser les inscrits par établissement, classe, prénom et initiale du nom de famille. Pour autant, il n’a pas expliqué l’intérêt de sexualiser les relations entre enfants, ce qui est parfaitement scandaleux en soi. Des informations qui, combinées avec les sondages de « matchmaking », créent un environnement potentiellement risqué, permettant par ailleurs des interactions entre mineurs et majeurs. Cette application est donc potentiellement un nid de repères pour pédophiles en puissance. Elle doit être interdite !

Cette situation n’est pas sans rappeler le passé trouble de Rencontre Ados, une plateforme supprimée en août dernier pour avoir facilité l’accès à des prédateurs sexuels. Face à ces comparaisons, Marc Allain a affirmé dans Le Figaro que l’objectif de Friendzy était de lutter contre le harcèlement scolaire, encourageant les jeunes du même établissement à s’envoyer des compliments via des sondages positifs. Cependant, aucune vérification d’identité n’est mise en place.

Répondant aux critiques, Marc Allain a réajusté l’application en modifiant le slogan, le visuel, et en élevant la limite d’âge de 10 à 21 ans à 13 à 18 ans. Cependant, le modèle économique reste le même, avec un abonnement hebdomadaire de 3,99 euros pour accéder au « mode divinité », révélant les noms complets des « admirateurs ». Cette monétisation précoce de l’amour chez les adolescents a soulevé des questions éthiques.

Le lendemain, en réponse aux critiques, Friendzy a subi une nouvelle transformation pour devenir « Friendzy », accentuant l’aspect « amical » de l’application par rapport à ses connotations romantiques précédentes.

Actuellement, Friendzy occupe la quatrième position dans le classement des applications gratuites de réseaux sociaux sur l’App Store, bien qu’elle se distingue des autres applications de rencontres qui sont classées dans la catégorie « Style de vie ». L’entreprise éditrice, « Positive Tech SAS », créée en avril 2023, semble susciter des interrogations supplémentaires, car son immatriculation n’est pas encore disponible.

Bien que les conditions générales d’utilisation ne soient pas exigées au moment de l’inscription, Friendzy a précisé sur l’App Store que les utilisateurs s’engagent à fournir une adresse e-mail valide. Cependant, les informations recueillies, y compris le nom, l’école, le niveau scolaire, le sexe, l’âge et la photo de profil, soulèvent des préoccupations en matière de confidentialité.

La politique de confidentialité de Friendzy indique que la localisation n’est pas suivie après la création du compte, mais des données telles que le type d’appareil, le système d’exploitation, l’adresse IP, les identifiants uniques, les actions effectuées sur l’application et la durée d’utilisation peuvent être collectées et divulguées à des tiers. Même après la suppression du compte, Friendzy peut conserver les données pendant trois ans.

Ainsi, les controverses persistent autour de Friendzy, soulevant des questions cruciales sur la sécurité, la confidentialité et l’éthique de cette application de sondages entre amis.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

commentaire

Laisser un commentaire

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.