« Nos cercueils ou vos valises » : la mosquée de Pessac (33) taguée

«

Cet article a été lu par 830 personnes

La mosquée de Pessac, située en Gironde, a été une nouvelle fois taguée au cours de la nuit du 4 au 5 novembre, marquant ainsi la quatrième réaction autochtone en deux ans. Cette répétition d’incidents suscite à la fois l’exaspération et l’inquiétude parmi les responsables et les fidèles de cet avant-poste de la conquête islamique de l’occident

Le président de l’association, Abdourahmane Ridouane, dénonce fermement ces actes qu’il qualifie d' »islamophobes » et souligne l’aspect organisé de ces attaques, mettant en avant le recours à la cagoule et aux gants par les auteurs, visibles grâce aux caméras de surveillance installées devant la mosquée. Il annonce son intention de porter plainte et appelle à une « réaction ferme face à cette escalade de violence » (sic). Ce responsable religieux semble oublier qu’entre un simple graffiti et les multiples attentats terroristes perpétrés au nom d’Allah, il existe une légère graduation de ce qu’il nomme « violence »

La mosquée réclame une sécurité renforcée. En réponse, la municipalité assure la réalisation de patrouilles dynamiques régulières par la police et affirme sa présence chaque vendredi pour garantir la sécurité du site. Le maire, Franck Raynal, exprime son soutien en condamnant ces actes visant « à diviser la population ».

Les réactions politiques ne se font pas attendre, avec des condamnations catégoriques de la part de certains représentants. Le secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, qualifie les agissements de « l’extrême droite dans ses œuvres », soulignant ainsi une volonté de politiser la situation. De son côté, le leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, souligne l’importance du respect des lieux de culte et de la liberté de culte, affirmant que cela garantit la laïcité de l’État de droit.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

commentaires

Laisser un commentaire

  • C’est pour faire un contre feu par rapport à l’antisémitisme
    On sait bien que la plupart des actes « islamophobes » sont commis par des musulamans pour faire leur pleureuse comme en Israël ou des bases terroristes sont à l’interieur des blocs opératoires des hôpitaux, écoles et mosquées …
    La Franc est foutue, beaucoup trop de musulmans et des collabos islamophiles comme Macronor
    Remarque ça leur apprendra de cracher sur Israël qui à les couilles de se défendre avec la meilleure armée au monde
    Prochaine étape : 3 ème guerre mondiale ! Les pleutres de français vont comprendre ce que c’est que l’islam.

  • Rien actuellement n’autorise à dire que c’est l’extrême drouate qui a agit.
    Mais les amis gaucho-islamistes se régalent de cette opportunité qui justifie, en quelques sortes » leurs cris d’orfraies en mettant dans le camp des victimes leur électorat privilégié

  • Ces tags ne renvoient qu’une image négative de l’extrême-droite aux yeux des « de souche » modérés, n’apportant que du grain à moudre aux moulins de la Gauchiasserie. Faure et Mélenchon ne peuvent que s’en frotter les mains.

  • si cela perdure , dans un siècle ou avant pour une frange de Français ce sera plutôt leurs valises , et ceux qui resteront de leur gré c’est qu’ils auront accepter de se convertir , afin d’être en conformité avec la république islamique , ex Française et laïque , ainsi vont les civilisations , elles naissent et elles meurent.

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.