Partagez !

Jean-Marie Bigard s’est dit « intéressé » par l’idée de présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2022 face à Emmanuel Macron qu’il considère « déconnecté du Peuple ». Une telle candidature, dont le folklore ferait le bonheur des dépités de la politique et des chaînes d’information en continu, ne profiterait en définitive qu’au candidat Macron.

Chaque scrutin présidentiel charrie son lot de candidatures fantasques, plus ou moins médiatisées, mais beaucoup de candidats autoproclamés n’arrivent cependant pas sur la ligne de départ, ne parvenant pas à franchir le fameux cap des 500 signatures. En 2022, qui voterait pour l’humoriste Jean-Marie Bigard ? Qui aurait intérêt à ce qu’il s’invite dans la campagne présidentielle ? Son fort capital sympathie auprès des Français, entretenu par un verbe brutal qui enrobe une sensibilité attachante, suffirait-il à en faire un candidat crédible et légitime ? Cette question s’est posée pour la candidature d’Emmanuel Macron en 2016, ex-banquier intriguant spécialisé dans le dépeçage de fleurons industriels français, façonné par Jacques Attali, propulsé candidat à la présidentielle sans n’avoir jamais été soumis au suffrage du peuple et dont les meetings électoraux étaient bien moins remplis que les salles de spectacle de l’humoriste.

La question de la crédibilité ne se pose donc pas plus que celle de la légitimité. Il convient plutôt de savoir qui serait le grand gagnant d’une telle candidature. Ce pourrait être celui que …

Lire la suite sur Epoch Times.