Syrah [micro-fiction]

Un homme, citadin, isolé dans une vigne de vallée du Rhône, se surprend à rêver d’une nouvelle vie. Et si l’ailleurs était ici ?

Des larmes de vigne s’écoulaient le long de ses doigts citadins. Il contemplait les courbes gracieuses de la vallée du Rhône qui rejoignait son joyau de pierres et de bitume. Lyon lui semblait lointain. Il s’abandonnait chaque année à l’ascèse des vendanges, délaissant brièvement une vie d’esclave de ses besoins matériels pour communier avec la terre et ses fruits. Il ne pressait pas les grappes de Syrah comme on caresse vainement les touches d’un clavier. A leur contact, il se sentait vivre.

Ici, son travail avec du sens. Ici, tout prenait sens. Le fruit de son travail apporterait bientôt de la joie à la table d’une famille. Il prit bientôt conscience de la vacuité de son existence, lui, l’ouvrier du tertiaire. Il ne rentrerait pas à Lyon, mais demeurerait ici, entre la colline qui menait au château, et les rangées de vignes d’où jaillissait la vie.