11 janvier 2021

Le réseau social Parler pourrait être désactivé définitivement, selon son PDG

Partagez !
4.8
(40)

Le PDG de Parler, John Matze, a déclaré sur Fox news que son réseau social a été subitement abandonné par « tous les fournisseurs » et qu’il pourrait mettre fin à ses activités.

Le PDG de Parler, John Matze, a déclaré aujourd’hui que son média social Parler.com, qui remportait un succès grandissant face aux géants de l’Internet que sont Twitter et Facebook, a été rejeté par pratiquement toutes ses alliances commerciales après qu’Amazon, Apple et Google aient mis unilatéralement fin à leurs accords avec ce service de média social très prisé des utilisateurs anti-progressistes. « Tous les fournisseurs de services d’hébergement, jusqu’aux fournisseurs de courrier électronique en passant par nos avocats, nous ont tous abandonnés le même jour », a déclaré Matze le 10 janvier sur sur Fox News. Le PDG de Parler a admis que ces bannissement coordonnés pourraient mettre l’entreprise en faillite tout en soulevant le problème de liberté d’expression, qualifiant l’attitude des GAFAM d ‘« agression de tout le monde ».

« Ils travaillent tous ensemble pour faire en sorte que nous perdrions non seulement l’accès à nos applications, mais ils éteignent en plus tous nos serveurs ce soir, même en dehors d’Internet», a déclaré Matze. «Ils ont tenté non seulement de tuer l’application, mais aussi de détruire toute l’entreprise le même jour. »

Tous les fournisseurs, des services de messagerie jusqu’aux fournisseurs de courrier électronique, en passant par nos avocats, nous ont tous abandonnés le même jour.

John Matze, PDG de Parler.

Ces déclarations de John Matze interviennent le lendemain de la décision d’Amazon de supprimer Parler de ses serveurs, rejoignant Apple et Google qui les avaient supprimés de leur plateforme de téléchargement. Ces derniers avaient invoqué le potentiel de diffusion de « contenus violents » de l’application Parler qui seraient prétendument favorisés par les conservateurs, utilisateurs majoritaires de Parler comme alternative « non censurée » à Twitter et Facebook. Matze a déclaré que les GAFAM ciblaient injustement Parler. « Ils essaient de prétendre à tort que nous sommes en quelque sorte responsables des événements qui se sont produits le 6 janvier 2021 », a-t-il déclaré, date de la prise de contrôle du Capitole par des manifestants.

Il a enfin ajouté: « Nous allons faire de notre mieux pour nous remettre en ligne le plus rapidement possible. Mais nous avons beaucoup de problèmes parce que tous les fournisseurs à qui nous parlons disent qu’ils ne travailleront pas avec nous. Parce que si Apple n’approuve pas et que Google n’approuve pas, ils ne le feront pas. »

Avez-vous aimé ce texte ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.8 / 5. Votes : 40

Aucun vote pour le moment...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES RÉSEAUX NOUS CENSURENT ? RETROUVONS-NOUS SUR (cliquez sur le lien !):   Telegram | Gab | Vk

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.