Paraskevidékatriaphobie [micro-fiction]

Trois amis rient à la terrasse d’un café. Leur vie n’est qu’insouciance, leur amitié solide. Ils se sentent invincibles, ce vendredi 13 novembre 2015.

La discussion s’éternisait sous la lumière réconfortante de la petite rue pavée. La troisième bière s’était invitée à la table des trois amis qui plaisantaient, cédant à cette parenthèse illusoire les affres de leur vie. Personne ne savait comment ils en étaient arrivés à évoquer leurs phobies les plus bizarres, mais chacun se livra avec une honnêteté amusée. Massimo se livra le premier, confiant avoir peur des… lotissements. Oikophobe !, lui lança Quentin d’une indignation feinte alors qu’il cherchait le mot juste sur son smartphone. Claire admis avoir la couleur jaune en horreur. Xanthophobe ! Leurs rires éthyliques parcouraient la terrasse.

– Et toi, Quentin, à part islamophobe, c’est quoi ta phobie ? Quentin esquiva l’attaque mesquine de son amie. Parler politique aurait gâché ce moment suspendu à leur rires.

– Eh bien, j’ai justement assez peur du vendredi 13…

– Quoi, on est pas bien là, le Paraskevidékatriaphobe ? Allez, ton calvaire est bientôt terminé !

Leur amitié était indestructible et ils se sentaient invincibles. Que pouvait-il leur arriver en effet, ce vendredi 13 novembre 2015, à la terrasse de ce bar qui les représentaient si bien, la Belle Équipe ?

Laisser un commentaire