14 février 2021

L’EXPO [nouvelle]

Partagez !
4.5
(41)

Quelques invités triés sur le volet assistent à la présentation d’un « chef-d’oeuvre » d’art contemporain. Parmi eux, un récalcitrant doute de la profondeur artistique du tableau qui n’a pas été peint.

Le musée d’art moderne exposait l’artiste pour la première fois. Les gens du monde avaient reçu un carton d’invitation haut de gamme pour célébrer cette première mondiale. L’organisateur avait soigneusement évité la foule des grands jours et le commissaire d’exposition recevait les invités par petits groupes pour leur vanter, dans l’intimité d’un établissement fermé au public, le chef-d’œuvre du moment. Le commissaire de l’exposition, Grand Juge des Arts, faiseur de roi, prit la parole dans l’ambiance feutrée de ce rendez-vous mondain où l’on se pressait davantage pour être vu que pour admirer une œuvre qui ne le deviendrait qu’au terme d’une justification savamment étayée.

– L’artiste a su exprimer, par le truchement de son expressivité solaire, la décadence de notre existentialité résolument postmoderne. La neutralité forcée, renforcée,féroce de son irrépressible contenance se révèle au monde et rejaillit avec une empathie transcendantesque sur l’ataraxie de ses contemporains qu’il contemple. Toute la force de l’œuvre réside dans sa critique sans concessions de l’oppression Blanche, élémentairement abjecte, indiscutablement absoute par cette répression dichromatique évidente. Si l’engagement courageux de l’artiste, lunaire, rayonne à travers son œuvre, il prend un risque incommensurable en dénonçant blablablablablablabla…

J’observais, dubitatif, cette toile vierge monumentale s’étendant le long du mur des subjugations.

Grégory roose, l’expo (micro-fiction)

J’observais, dubitatif, cette toile vierge monumentale s’étendant le long du mur des subjugations. L’artiste ne l’avait pas peinte en blanc  » pour ne pas ajouter de la souffrance à la Diversité oppressée par la domination blanche ». Il avait intitulé son non-oeuvre Décolonisation.

Ubu roi.

Je ne prêtais plus attention à ce nouvel inquisiteur culturel qui jouissait de son propre verbiage et quittais, discrètement, ce zoo mondain à la recherche de l’art dans l’insignifiance des choses.

Avez-vous aimé ce texte ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.5 / 5. Votes : 41

Aucun vote pour le moment...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AVANT DE FERMER CETTE FENÊTRE...

Avez-vous téléchargé le dernier numéro du Coq Enchaîné ? Allez-y, c'est très instructif et gratuit !

Et pour rester bien informé, suivez-moi sur ces réseaux et inscrivez-vous à ma liste de diffusion : Telegram | Gab | Vk

-----------------------------------------------------------------------------

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.