ofrar-office-francais-de-rapatriement-aide-reinstallation-remigration-grand-remplacement

L’OFRAR, pour accompagner le rapatriement définitif des volontaires, Français d’origine étrangère

Pour mettre en œuvre la Reconquête voulue par Eric Zemmour et des millions de Français, il faudra des outils. J’ai donc interpellé le candidat sur les réseaux sociaux pour lui proposer la création de l’OFRAR s’il était élu.

L’Office français du rapatriement et de l’aide à la réinstallation (OFRAR) serait un établissement public administratif sous tutelle du Premier ministre, chargé d’assurer le rapatriement volontaire et l’aide à la réinstallation définitive des Français d’origine étrangère dans leur pays d’origine.

Projet d’écusson pour les Officiers d’accompagnement de l’OFRAR

L’OFRAR aurait trois missions principales :

1- L’instruction des demandes de rapatriement volontaire, en lien avec le Ministre des Affaires étrangères et en partenariat avec les pays d’accueil ;

2- L’incitation au rapatriement volontaire auprès des Français d’origine étrangère, son accompagnement, sa mise en œuvre définitive et son suivi ;

3- Une mission de proposition, de conseil et d’expertise auprès du Premier ministre.

Logo de l’OFRAR – Projet

Le siège de l’OFRAR se situerait à Marseille. Le directeur général serait nommé en conseil des ministres sur avis du ministre des Affaires étrangères. L’effectif de l’OFRAR serait constitué de 600 officiers d’accompagnement (OA) répartis en divisions géographiques. Le budget de l’OFRAR serait d’un milliard d’€, financé par la suppression de l’aide médicale d’État et des subventions habituellement accordées aux diverses associations d’incitation à l’immigration massive. L’Office français de l’immigration et de l’intégration serait supprimé.

Laisser un commentaire