linstitut Iliade contre l’État pour discrimination politique

l

Cet article a été lu par 146 personnes

La conférence de presse de l’Institut Iliade du 25 mai 2023 a permis de clarifier publiquement ses objectifs et de dénoncer l’interdiction manifestement illégale et illégitime de rendre hommage à Dominique Venner le 21 mai dernier. L’Institut, créé en 2014 suite au suicide de Dominique Venner, se veut un think tank civilisationnel proposant des formations pour les jeunes et organisant des événements culturels. Il a déclaré porter plainte contre l’Etat, sous plusieurs formes.

Claude Cholet, secretaire de l’institut, a fermement contesté la décision d’interdiction de l’hommage à Dominique Venner, arguant de plusieurs points. D’abord, l’Institut a reproché à la préfecture de police de préjuger de ce qui serait dit lors de l’événement, considérant cela comme une forme de censure préventive sur la base d’informations erronées ou trompeuses pour justifier cette interdiction. Par exemple, l’Institut Iliade a fermement contesté avoir jamais prononcé ou écrit une phrase que la préfecture a attribuée à l’organisation dans l’arrêté d’interdiction, qui évoquait une célébration visant à « poursuivre les actions contre l’accélération du grand remplacement afro-maghrébin ». L’Institut a affirmé que cette phrase était soit inventée, soit tronquée. De plus, L’Iliade a contesté la caractérisation par la préfecture de l’événement prévu comme une « réunion publique ouverte à des participants tant au niveau national qu’européen ». Selon l’Institut, l’hommage à Dominique Venner était un colloque privé, limité à quelques centaines de personnes, dans un lieu privé et sur inscription préalable. Enfin, l’Institut Iliade a dénoncé ce qu’il a perçu comme une discrimination politique de la part de la préfecture, considérant l’interdiction comme contraire à la loi Pleven, qui interdit la discrimination en raison de l’appartenance à un groupe politique. L’Institut a annoncé son intention de déposer plainte contre le préfet de police sur cette base.

L’Institut compte désormais entreprendre trois procédures juridiques distinctes contre l’interdiction : un recours au plein contentieux devant le tribunal administratif de Paris, un recours en excès de pouvoir contre la circulaire Darmanin auprès du Conseil d’Etat et une plainte au pénal contre le préfet pour discrimination politique. Un nouvel hommage privé à Dominique Venner est prévu en juin à Paris.

POUR MÉMOIRE

L’Institut alerte contre les dangers du Grand Remplacement démographique, associé à un « effacement des consciences et des mémoires ». Il dénonce le déclin de l’éducation nationale, les dérives universitaires, l’influence croissante du wokisme et les pressions de minorités sexuelles. L’Institut se donne pour mission de raviver la conscience identitaire européenne et française et de lutter contre les nouveaux extrémismes de la cancel culture. Il s’engage dans la formation des jeunes Européens, l’organisation de colloques universitaires et la publication d’ouvrages. Il a déjà formé 14 promotions de jeunes, soit environ 300 personnes. Son dixième colloque annuel, intitulé « Face au déclin anthropologique, comment vivre en européen », a attiré plus de 1400 personnes.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris aussi des nouvelles pour la Furia, des éditos pour Valeurs actuelles et des analyses pour Livre noir.
Retrouvez tous mes livres aux éditions La Nouvelle librairie et Ad
Gloriam
. Vidéo quotidienne sur Youtube.

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris aussi des nouvelles pour la Furia, des éditos pour Valeurs actuelles et des analyses pour Livre noir.
Retrouvez tous mes livres aux éditions La Nouvelle librairie et Ad
Gloriam
. Vidéo quotidienne sur Youtube.

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

gregory roose ecrivain lot de livres acheter directement promotion soldes