Les « No-Borders », ennemis de la diversité

L

Cet article a été lu par 152 personnes

no-border-sansfrontieres-ennemi-diversite-aletheia


Comment peut-on croire à ce concept contre-nature d’un monde sans frontières ?

Du plus petit être pluricellulaire au plus grand mammifère, du végétal à l’animal, tous ont besoin d’un périmètre, d’une zone où prospérer, se protéger, se reproduire entre les siens.

L’Homme, cet animal doté d’une intelligence supérieure, doit-il être différent à cet égard parce qu’une poignée de jusqu’au-boutistes, d’intégristes cosmopolites veulent « uniformiser » les humains en une seule et même entité?

Les mélanges réussis l’ont été par des peuples au sein d’un même continent, au sein de civilisations qui ont laissé des traces remarquables dans l’Histoire de l’Humanité.

Le monde est extraordinairement beau et magique par sa diversité.

Ses paysages, ses peuples multiples, ses races (ou groupes humains tels que définis par les généticiens) ses architectures, ses traditions populaires, ses gastronomies, ses langues sont des héritages préservés grâce à des frontières, des limites entre les peuples et leurs cultures.

Si la terre entière devient un village, quel sens pourrait avoir le voyage, la découverte, la surprise ? Plus rien de ce qui constitue un héritage, une civilisation n’auront de sens. L’Histoire même, deviendrait inutile par manque de substances.
Franck Sibilia

A propos de l'auteur

aurora.info

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.