Pour me soutenir, découvrez mes livres ici

Quel avenir politique pour reconquête ?

Q

Cet article a été lu par 847 personnes

Il n’a échappé à personne que le départ de Marion Maréchal de R! va certainement aboutir à la création d’une nouvelle formation politique clone de Reconquête, portée par Maréchal, mais compatible avec le Rassemblement national. Marion Maréchal est une femme politique brillante ; elle saura rassembler sans difficulté autour d’elle, avec le soutien implicite du RN qui y verra une superbe occasion de détruire le mouvement d’Eric Zemmour, critique à l’égard de sa politique (à raison), ce qu’elle et ses proches ne goûtent que très peu. C’est pourtant le sel de la politique. Dans cette équation, R! se retrouvera rapidement coincé entre le RN, momentanément tout puissant, et le nouveau partie de Marion Maréchal, hyper concurrentiel et disposant de nombreux élus et soutiens. R! n’aura que peu d’options pour survivre politiquement. Le mouvement d’Eric Zemmour devra donc rapidement développer une stratégie pour se repositionner dans le nouveau paysage politique, car il y aura un avant et un après 7 juillet 2024.

Du risque de marginalisation ou de disparition de Reconquête !

Le Rassemblement national incarne le vote populaire, identifié à tort à l’extrême-droite, nombre de ses électeurs ayant une sensibilité à gauche, séduits par la politique économique et sociale de centre-gauche du RN, avec option anti-immigration. Marion Maréchal va vouloir incarner la droite bourgeoise et identitaire en prenant la place de Reconquête! sur l’échiquier politique, rendant sa formation Marino-compatible. Le requin RN et son nouveau poisson pilote joueront ainsi les concurrents politiques en dehors des périodes électorales, mais le rôle central du futur mouvement de Marion Maréchal sera d’apporter, sous réserve d’accord électoraux et de distribution des places/postes, une réserve de voix au RN pendant les élections, notamment au second tour, en chargeant Marion Maréchal de faire l’union des droites au profit de son parti et, en définitive, du RN qui se positionne par ailleurs au-dessus de ce clivage gauche-droite. Marion Maréchal dispose de nombreux talents, d’un important réseau et de grandes compétences politiques. Après le 7 juillet, il est probable que Ciotti et ses fidèles quittent le LR pour rejoindre la formation de Marion Maréchal, sous couvert d’Union des Droites. Cette projection politique, si elle s’avérait exacte, représente un danger pour la survie de Reconquête ! et des idées qu’il porte.

La classe moyenne, grande oubliée des politiques publiques

Pour autant, le parti d’Eric Zemmour et de Sarah Knafo dispose d’un espace politique, assez peu occupé : représenter les intérêts de la classe moyenne. Au risque d’être caricatural, notre paysage politique est déterminé par le clivage entre ceux les partis qui défendent les pauvres, les oubliés, les déclassés, les immigrés (plutôt à gauche) et celle qui défend l’intérêt des riches (plutôt à droite). La classe moyenne a par définition un comportement électoral nomade, un fois à gauche, une fois à droite, une fois au centre, en fonction des programmes et des postures des uns et des autres pour la séduire. D’autant que si la classe moyenne représente 50 % de la population française, 64% des Français se reconnaissent comme appartenant à ce groupe social de référence. La défense de leur intérêts, par la reconquête du pouvoir d’achat, la reconquête de notre culture, de notre système de santé et éducatif, la reconquête des territoires perdus de la France, celle de nos institutions, de notre identité, de notre culture, de notre diplomatie, de notre place dans le monde, devra permettre à R! de recueillir et surtout de sédentariser ce vote des classes moyennes. R! s’adresse déjà aux classes moyennes, mais ni plus ni moins que les autres formations politiques. Ce repositionnement politique devra s’opérer progressivement, mais après tout, Eric Zemmour et Sarah Knafo sont issus de cette classe moyenne. Ils pourront donc incarner à merveille les difficultés de ces millions de Français coincés dans un entre-deux de la politique française, et leur proposer des solutions efficaces pour s’en extraire. C’est d’ailleurs au sein de la classe moyenne et de ses franges que le sentiment de déclassement et de dépossession est le plus fort. Représenter leurs intérêts est donc une mission à laquelle Reconquête ! doit réfléchir, d’autant que cette posture permettra plus facilement de s’adresser à ses franges bourgeoise et populaire grâce à ce positionnement sociétal central, sans pour autant verser dans le centrisme politique ou le « ni-ni ». Sous réserve d’ajustement stratégiques et idéologiques, R! pourrait, en s’appuyant sur ses idées fondamentales et sans y perdre son âme, devenir un puissant parti politique de défense des intérêts des classes moyennes.

Sous réserve d’ajustements stratégiques et idéologiques, R! pourrait, en s’appuyant sur ses idées fondamentales et sans y perdre son âme, devenir un puissant parti politique de défense des intérêts des classes moyennes

Face à la menace de marginalisation politique qui pèse sur R !, ce repositionnement pourrait permettre à ce parti politique, dont la France à besoin, de ne pas sombrer dans la posture de revendication ou de témoignage, comme l’UPR ou les Patriotes, par exemple, et continuer à jouer un rôle sérieux dans la vie politique française. Car, quand le RN se disloquera, ce qui ne manquera pas d’arriver, il faudra un parti structuré et puissant pour en accueillir les déçus et les orphelins.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

commentaires

Laisser un commentaire

  • Le principal ce sont les idées. Le RN bien qu’ayant écarté Reconquête a puisé dans ses idées alors qu’il s’était perdu par la dédiabolidation. Quand Bardella lors du débat avec Bompard (le stremon) et Attal (le gaie bobo) sort « pour que la France reste la France » il vient puiser dans Zemmour et racoler du côté des aficionados de Reconquête. En ce sens Reconquête est un acteur très important car le seul disant la verité sur l’islam par exemple. Il a su imposer des thèmes et rappeler le RN à l’ordre car ayant perdu de la substantifique moelle du FN de jadis. La plupart des élécteurs de Reconquête voteront RN si nécessaire même si beaucoup ne pardonneront pas les traîtres (Bay, Maréchal Le Pen, Trochu,Ravier et Peltier). Alors bien que n’ayant pas encore digéré le sale coup des 5 « Judas » ayant trahi pour la gamelle je souhaite de tout coeur que le RN puisse avoir la majorité absolue et commencer à stopper cette immigration suicidaire. Si le RN ne passe pas Reconquête n’aura jamais été aussi criant de vérité. Une dernière question demeure : la dédiabolisation du RN n’est il pas une taqiya qui se démasquera une fois au pouvoir ? C’est à souhaiter.

  • belle analyse , mais , nous allons assister a un pugilat interne chez les Le Pen , quand a la pieuvre blonde n’ oublie pas qu’elle est capable de manger du cirage pour briller !!!! connaissant ses colères et son narcissisme je pense que son naturel reprendra le dessus et qu’ils vont l’exploser en plein envol , elle est un produit fabriqué comme macron vous allez adorer son stand de tir , préparez les cercueils !!!

par Grégory Roose

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.