Le Formalisme russe fête ses cent ans

L

Cet article a été lu par 118 personnes

Cent ans après l’éclosion du formalisme, cinquante ans après son premier moment de diffusion en Occident, trente ans après l’ouverture relative des archives en Russie, le temps était venu d’évaluer son héritage et de réexaminer le contexte historique et culturel de ses travaux. Dédiée à Tzvetan Todorov, la dernière livraison de la revue Communications revient sur « Le Formalisme russe cent ans après », à l’initiative de Catherine Depretto, John Pier et Philippe Roussin.

Serge Zenkine fait paraître dans le même temps La forme et l’énergie: L’esthétique du formalisme russe (PU Presses Blaise Pascal), qui replace les idées du formalisme dans la perspective d’une théorie générale de la culture : les formalistes russes ont su définir un champ hors-textuel de « la vie quotidienne littéraire » ; ils ont entrevu l’importance des modèles énergétiques de la culture, complémentaires aux explications sémiotiques et rendant compte de la forme dynamique d’un texte. Celle-ci, selon leur intuition, est externe plutôt qu’interne, ce qui permet d’interpréter la création verbale comme une « pensée du dehors », débouchant sur l’action humaine.

Fabula

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.