Taxes sur les carburants : l’écologie n’est qu’un prétexte

T

Cet article a été lu par 143 personnes

Le gouvernement a de nouveau décidé d’asphyxier les Français par une nouvelle hausse des taxes. Cette fois c’est sur les carburants, prétextant une mesure écologique. Cependant, la réalité est bien moins reluisante.

En effet, le projet de loi de finances rectificative pour 2018, examiné par le Sénat ces jours-ci, prévoit de transférer les 577 millions d’euros de recettes de la taxe sur les carburants dite TICPE, pour les affecter au budget général.

Le masque tombe. Le but n’est donc pas la protection de la planète mais bien de renflouer les caisses de l’État sous couvert de bons sentiments.

Les Français n’en peuvent plus et ont décidé, à juste titre, d’exprimer leur colère en formant le mouvement des gilets jaunes partout dans le pays face au ras-le-bol fiscal imposé par la politique d’Emmanuel Macron. Et que répond le gouvernement à cette colère ? Il met en place une série d’aides, très restrictives pour répondre aux taxes qu’il a lui-même instaurées.

On marche sur la tête.

Emmanuel Macron et son gouvernement doivent apporter d’urgence des réponses concrètes aux ras le bol légitime des gilets jaunes et arrêter de se servir du sujet sérieux qu’est l’écologie pour justifier leur matraquage fiscal.

Steeve Briois

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.