Le château de Chambord en danger

L

Cet article a été lu par 818 personnes

Plusieurs sites du domaine sont en mauvais état et il devient urgent de les sauvegarder. Le site connaît une hausse de fréquentation depuis plusieurs années, mais le développement de la fréquentation s’est fait au détriment de la préservation de ce patrimoine, souligne la Cour des comptes

La Cour des comptes, dans un rapport divulgué vendredi, a salué les avancées du domaine de Chambord depuis 2010, tout en exprimant des inquiétudes quant au manque de coordination avec ses ministères de tutelle, mettant ainsi en péril le monument emblématique.

Jean d’Haussonville, ancien directeur général de Chambord et actuel ambassadeur de France à Monaco, a dirigé le domaine depuis 2011, transformant cette belle endormie en un site florissant de 5440 hectares. Cependant, la Cour des comptes souligne que le dynamisme déployé pour accroître la fréquentation et diversifier les activités a parfois négligé la mission première de conservation du monument. Sous la houlette de d’Haussonville, le nombre de visiteurs a augmenté de 25%, les recettes propres ont doublé, et le « panier moyen » par visiteur a grimpé de 11,15€ en 2011 à 20,60€ en 2021. La Cour salue les initiatives telles que les expositions, les festivals, et les animations, qui ont contribué à dynamiser Chambord.

Cependant, la prolifération de nouveaux projets, dont certains déficitaires, a suscité des critiques. La création d’un vignoble ou d’un potager en permaculture est aujourd’hui remise en question. La Cour des comptes met en avant la nécessité de mieux équilibrer les initiatives pour préserver la pérennité financière du domaine. Par ailleurs, la gestion des aspects patrimoniaux a été évoquée dans le rapport. Bien que des investissements de près de 43,5 millions d’euros aient été consacrés à la restauration du patrimoine et des abords du château entre 2011 et 2021, la Cour souligne l’absence d’un comité de programmation et de suivi des travaux, considérée comme une « source de fragilisation » pour le patrimoine.

La tour François Ier est spécifiquement pointée du doigt, avec des planchers en mauvais état, conduisant à sa fermeture au public en 2023. La Cour alerte également sur la stabilité dégradée de certaines parties du château, soulignant un « état sanitaire préoccupant ». La problématique de la disponibilité de l’architecte en chef des monuments historiques, avec des risques potentiels pour le domaine, est également soulevée. Chambord a été confronté à des revers, notamment avec le départ soudain de Philippe Villeneuve en 2019, remplacé par François Chatillon, également impliqué dans les travaux du Grand Palais.

Le rapport de la Cour des comptes conclut en mettant en avant l’importance historique et patrimoniale du château, classé monument historique dès 1840 et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis. Les remarques de la Cour des comptes sont désormais entre les mains du nouveau directeur général, Pierre Dubreuil, nommé en janvier 2023, qui présentera prochainement le projet « Chambord 2030 » pour assurer un avenir pérenne au domaine. Chambord se trouve à la croisée des chemins, avec la nécessité de trouver un équilibre entre le développement dynamique et la préservation rigoureuse de son patrimoine unique.

A propos de l'auteur

Grégory Roose

Écrivain et éditorialiste. J'écris des nouvelles et des récits courts. Mes livres sont disponibles ici

commentaires

Laisser un commentaire

  • Il y a tant de patrimoine à sauver… mais, autant sinon plus que des monuments historiques, n’y a-t-il pas un héritage culturel à restaurer de toute urgence en France ?

  • se trouve un qui a une solution, raser les châteaux , le sieur apathie , journaleux de son état , qui disait s’il était élu président de la RF , sa première mesure serait de raser Versailles , sûrement pour y construire des logements sociaux , afin d’y loger les nouveaux arrivants , sur le compte des con-tribuables .

Nouveautés LIVRES

Restons en contact

Pour rester informé de mes nouvelles publications ou me contacter directement, abonnez-vous à mes réseaux !

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.

Je m'inscris à la newsletter !

Publications, exclusivités, événements à venir, bonus, dédicaces... Recevez toutes mes actualités en vous inscrivant à la lettre de diffusion.