Il y a un an, jour pour jour, Adrien Perez perdait la vie. Sa bravoure n’aura pas survécu à la lâcheté de son agresseur, pourfendant son corps de plusieurs coups de couteau.

Il était venu fêter ses 26 ans avec des amis dans une discothèque près Grenoble (Isère). Il avait la vie devant lui, l’esprit comblé de projets et un cœur sans doute à prendre. Mais son cœur s’arrêta subitement de battre sous la lame d’une racaille violente pour qui faire la fête signifie gâcher celle des autres.

Lire la suite