Un million de Franciliens ont rejoint la campagne avant le début du confinement. Ce mouvement d’exode urbain, observé depuis les années 1970, devrait s’accélérer, apportant des bonnes nouvelles, mais également son lot de dommages collatéraux à la France rurale.

A l’annonce du confinement, les grandes agglomérations se vidées de leurs habitants qui se sont rués, par centaines de milliers, à la campagne pour vivre cette période difficile au plus près de la nature. Cet exode urbain conjoncturel est le révélateur d’une lame de fond qui pourrait déverser des millions de citadins sur nos campagnes dans les décennies à venir et qui a commencé bien avant le Covid-19.

La géographie de la France telle que nous la connaissons est née de l’exode rural qui a vidé les campagnes de ses habitants au profit des villes au cours du XIXe siècle. La raréfaction de l’emploi en zone rurale et l’abondance de l’activité industrielle qui se concentrait dans les zones urbaines ont étés les premiers moteurs de ce mouvement massif et régulier de… Lire la suite sur Valeurs actuelles.