Alors qu’un baby-boom dû au confinement est annoncé pour 2021, la question du sursaut démographique des Français est posée. Dans cet article publié dans Valeurs actuelles, j’avance que le déclin de la démographie française est la première cause du Grand Remplacement et met en cause l’immigration massive, l’individualisme et l’IVG “de confort”.

La période de confinement imposée aux Français semble avoir été profitable au renouvellement des générations. Depuis début mars, les ventes de préservatifs ont diminué de 27 % et l’achat de tests de grossesse a explosé, atteignant +40 % ces dernières semaines, ce qui devrait avoir pour conséquence un pic de naissance en 2021. Mais ce qui est annoncé dans la presse comme un prochain « baby-boom » ne devrait être, au mieux, qu’une légère excroissance sur la courbe déclinante de la natalité française, compensée depuis les années 1960 par des vagues successives de migrations de peuplement et par la forte fécondité des populations d’origine immigrée. Pourtant, sans sursaut démographique, la population française est inexorablement appelée à décliner.

Avant l’immigration de masse, l’individualisme est la première cause du déclin de la population française

La question démographique est assez peu traitée dans le champ politico-médiatique. Elle est pourtant essentielle pour…Lire la suite dans Valeurs actuelles