Catégorie : Actualités

Médias de réinformation, travaillons en réseau !

«Le tout est supérieur à la somme des parties». Par la simple évocation de ce concept, né de la pensée holistique imaginée par l’homme d’État sud-africain Jan Christiaan Smuts et couchée dans son ouvrage Holism and Evolution, il devient évident d’admettre que des actions de communication coordonnées et simultanées ont davantage d’impact dans la sphère médiatique que la diffusion sporadique d’articles, fussent-ils de qualité, sans cohésion ni liens évidents entre-eux alors que l’objectif clairement poursuivi par leur auteur est que les grands médias s’emparent du sujet traité afin de le porter à la connaissance au grand public.

Bien sur, il est déjà arrivé qu’un seul article, voire qu’un seul tweet, parvienne à percer la muraille de la doxa médiatique par sa viralité qui pressent ainsi les grands médias à s’intéresser à la question. L’affaire Nick Conrad, le Burkini sur les plages, Médine au Bataclan, pour ne citer que les cas qui me viennent immédiatement à l’esprit. Mais je me suis toujours interrogé sur l’impact que pourrait avoir une action coordonnée sur un sujet d’actualité précis dont les médias ne parlent pas mais dont de nombreux sites de «réinformation s’empareraient au même moment. Imaginez le signal qui pourrait être envoyé l’opinion publique par la publication du même article, propulsé le même jour à la même heure…

La dernière opération spontanée de coordination de communication fut celle concernant ce malheureux chercheur guinéen, Mamoudou Barry, assassiné par un Turc visiblement supporter de l’Algérie et désireux de tuer et dont la motivation est ouvertement raciste. Elle fut un succès, et je me plais à croire que le bruit, bien que décousu , provoqué par la «réinfosphère» dans cette caisse de résonance qu’est Twitter, suivie par de nombreux politiques et journalistes, a contraint les grands médias à aborder enfin un sujet qu’ils peinaient jusqu’alors à traiter. Mais songez au nombre d’opérations comme celle-ci qui ont avorté par manque de coordination ! Songez à toutes celles qui ont accouché dans la douleur et sur le fil, comme la reconnaissance de l’héroïsme de Marin ou d’Adrien !

Je suis convaincu que nous devons apprendre à ponctuellement unir nos forces. Je suis convaincu que la mise en relation des acteurs de la réinfosphère et de ses influenceurs, que la coordination de nos actions n’est pas un frein à nos indépendance éditoriales respectives mais que, au contraire, elle permettront d’accroitre substantiellement notre efficacité collective dans le respect des desseins individuels que nous nous sommes fixés.

Aussi, j’invite tous les responsables de médias alternatifs francophones, les influenceurs sur les réseaux sociaux, les responsables d’associations à me contacter afin d’engager le débat sur cette question. Un premier échange collectif pourrait avoir lieu sur la messagerie « sécurisée » Télégram et, je le souhaite, à l’occasion d’une rencontre en septembre 2019.

Merci pour votre confiance.

Légende amérindienne

Discussion entre un lucide et un candide au XVIe siècle:

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

le coq enchaine - journal clandestin droite - telecharger imprimer media presse gratuit